La mise en ligne d'un site web

Créer son site internet professionnel : la mise en ligne (3/3)

Disclaimer : Il s’agit d’un article long, calez-vous bien dans votre siège pour le parcourir 😉

Voici enfin le dernier article de la série sur la création d’un site internet professionnel.

Après avoir abordé trois questions importantes sur lesquels se pencher avant de se lancer, effectuer sa veille concurrentielle et choisi sa plateforme, il est temps de parler de la mise en ligne du site web.

Tout d’abord quelles étapes reste-t-il avant de publier son site ? Comment bien choisir la personne qui réalisera le site ? Et enfin, que faire après la mise en ligne ?

La mise en ligne d’un site web : que faire avant ?

1.Rédigez un cahier de charges

Ecrire un cahier de charges vous permettra d’y consigner toutes les étapes de la conception de votre site web.

Ce cahier de charges a une pour fonction de vous permettre de clairement communiquer les éléments importants à vos yeux à vos partenaires (si vous faites appel à un prestataire externe pour la réalisation).

Toutefois, si comme moi, vous créer votre site internet tout seul, le cahier de charges vous aidera à suivre votre projet de la création à la mise en ligne du site web.

Pas question de faire l’impasse !

Qu’aurez-vous donc besoin d’y mentionner ?

Je vous donne ici une liste généraliste et non-exhaustive des éléments du cahier de charges. Vous pourrez y ajouter d’autres points spécifiques à votre activité :

1. Le contexte : dans cette section vous pourrez donner un aperçu de votre projet/activité. Expliquez dans quel contexte le besoin de créer un site internet s’est-il ressenti.

En quoi est-ce nécessaire ?

Quel est le périmètre du projet (s’agit-il d’une création ou d’une refonte de site ?).

Vous y mentionnerez également le marché sur lequel vous évoluer ainsi que vos principaux concurrents. Toutes ces informations permettront au prestataire de mieux comprendre votre problématique et de vous proposer un site qui vous répondra à vos besoins.

2. L’équipe : surtout importante si vous avez déjà plusieurs personnes impliquées dans le projet et distribuer les taches, ou faire le relais avec le prestataire.

3. Les objectifs du site : décrivez ici les objectifs que vous aimeriez atteindre avec le site.

4. La cible : les internautes qui seront susceptibles d’être intéressés par votre site (des prospects, clients, partenaires).

5. L’architecture du site web : il s’agit de la structure de votre site.

Les différentes pages qui y seront présentes (les principales, secondaires, celles qui devront apparaître dans le menu principal…

Il s’agit du squelette de votre site, que vous pourrez bien évidemment changer par la suite.

Votre arborescence : qui ressemble à une sorte de diagramme ou d’arbre généalogique avec les pages principales comme ci-dessous.

La mise en ligne d'un site : arborescence
L’arborescence

Le zoning : il s’agit ici de définir où placer chaque élément sur une page. Par exemple sur la page de contact placerez-vous du texte avant le formulaire de contact ?

Ou mettrez-vous le formulaire à droite ou à gauche ?

Le type de contenu : Détaillez ici le contenu que vous aimerez mettre en avant sur votre site. Qu’ils s’agissent des articles d’un blog ou au contenu de votre page d’accueil par exemple.

La mise en ligne d'un site : le zoning
Le zoning

Sans parler des rubriques/catégories que vous aimeriez mettre en avant. Si vous aviez les deux articles précédant celui-ci, vous avez sûrement déjà pensé au contenu de votre site au préalable et établit un calendrier éditorial.

6. L’identité visuelle : Pour cette étape, il vous faudra déterminer le design de votre site, si ce n’est pas déjà fait. Pour cela vous pouvez faire appel à un graphiste. Il vous aidera à définir les couleurs principales de votre site, la typographie (la police), les visuels/icônes qui seront toujours en accord avec la charte graphique de votre marque…

Surtout, assurez-vous de créer le contenu (textes, images, etc.) pour chaque page de votre futur site AVANT la publication du site.

Ainsi vous éviterez d’être pris au dépourvu lorsqu’il s’agira d’alimenter le site.

Idée👆🏽 : un logo & des visuels/photos de bonnes qualités équivalent à un bon site. Donc à faire bonne impression auprès des internautes.

2. Points à surveiller lors de la création de votre site

Si vous préférez ne pas avoir à gérer toute la création de votre site, vous pouvez avoir recours à un prestataire externe.

Toutefois le choix d’un bon prestataire n’est pas anodin.

Afin d’être certain du résultat du site par rapport à vos attentes, il faudra veiller à plusieurs points parmi lesquels, ceux listés ci-dessous que j’estime primordiaux.

Demandez-lui quelle plateforme/CMS il vous recommande et pourquoi ?

En effet, cela jouera beaucoup pour la gestion du site après.

Surtout dans le cas où vous serez autonome après la publication du site, il faudra que ce soit une plateforme avec laquelle vous pourrez facilement vous familiariser et gérer ensuite.

Demandez que le site soit responsive, c’est-à-dire un site qui s’adapte à tous les écrans.

Effectivement, l’usage d’internet montre que les gens utilisent plus leur mobile pour surfer en ligne.

Ce serait donc dommage qu’ils se rendent sur votre site et que celui-ci ne soit pas adapté à l’écran d’un portable ou d’une tablette.

Il faut penser expérience utilisateur.

Optimisation sur les moteurs de recherches + Référencement

Vous devrez également penser au futur référencement de votre site dans les moteurs de recherche comme Google.

Le prestataire augmentera surement ses tarifs site à cette demande, mais cela est primordial pour assurer à votre site une bonne visibilité sur Google.

Si vous avez décidé d’avoir un site web, c’est pou être visible en ligne, alors donnez-vous les moyens de l’être.

Pour cela, si le prestataire ne peut le faire, vous pourrez lui demander de vous montrer où se trouvent les différentes balises importantes à remplir pour le référencement de votre site. Et vous montrer comment les remplir, ainsi vous pourrez le faire vous-même.

Renseignez-vous tout de même sur le référencement naturel (ou SEO) pour ne pas faire de bêtises.

Demandez à avoir les codes d’accès de votre site

Vous allez me dire que c’est évident, mais en fait non.

Car de nombreux entrepreneurs qui se font accompagner pour leur site web, l’oubli souvent et le laisse au soin du prestataire.

Jusqu’au jour où ils en ont besoin et se retrouvent bloqués par un prestataire malhonnête après à un quiproquo.

Dès le début, demandez-le même si c’est le prestaire qui s’occupe de la gestion du site après la mise en ligne.

Vous avez payé pour une prestation et vos codes d’accès vous appartiennent. Il n’a pas le droit de les garder pour lui.

Après la mise en ligne d’un site web

Vous avez enfin fini la conception de votre site web. Il ne vous reste plus qu’à le mettre en ligne !

Ensuite communiquez et faites-en la promotion pour attirer les bonnes personnes dessus et atteindre vos objectifs.

Et surtout n’oubliez pas de l’alimenter régulièrement pour prouver son utilité à votre cible.

Donnez votre avis